Patrimoine

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Dalhunden, entouré par deux boucles d’eau, l’une formée par la Moder à sa gauche, l’autre par le Rhin à sa droite. L’altitude du village est de 121 mètres, sa superficie communale de 745 hectares, dont 350 hectares de forêt. Le village de 1200 habitants fait partie de la communauté de communes du Pays Rhénan composée de 17 communes réunissant près de 37 000 habitants.

Dalhunden émerge dans une clairière agricole, elle-même entourée d’eau et de forêts.
Dans un passé récent, la population comprenait essentiellement des pêcheurs, des agriculteurs, des bûcherons et des bateliers.



Carte de 1640

Mairie, école communale et église protestante, vers 1950

UN PEU D’HISTOIRE….



Dalhunden est un pays d’eau, les recherches historiques évoquent pour la première fois, cette ancienne île du Rhin, en 1285.

Du XIII à la fin du moyen âge, le village appartenant aux Sires de Batzendorf sera annexé au Comté du Ried puis dépendra du Landgraviat d’Alsace. En 1359, le village portait le nom de Dalnhundene et devient la propriété de la famille des Fleckenstein, qui était une des plus puissantes de la Basse-Moder.

Au XVI siècle la guerre des paysans fait rage.

Le XVII siècle a été pour l’Alsace une période de cruelles épreuves qui ont ruiné les villages et décimé la population. En effet, la paix qui marquait la fin du moyen âge fut rompue par la guerre de trente ans (1618 – 1648) et le rattachement à la couronne du Roi de France. Dalhunden fût incendié en 1676.

Le XVIII siècle fût le théâtre de différentes guerres autour de Dalhunden, le village devient propriété des Rohan-Soubiste.

La révolution française et la proclamation de la république marquent également de grands travaux de rénovation autour du Rhin.

Le XIX siècle crée un nouvel essor pour Dalhunden. Les travaux de régularisation du Rhin commencent vers 1820. L’île de Dalhunden est rattachée à la terre ferme. La pêche régresse, l’agriculture reprend le dessus. Les plantes industrielles, notamment le tabac et le houblon, se développent. L’annexion allemande de 1870 crée un bouleversement total. Dalhunden est soumis aux ”annexants” allemands, la proche frontière est déplacée.

Le XX siècle était essentiellement marqué par les deux guerres mondiales.
La première guerre fait de nombreuses victimes au sein du village.
Durant l’entre deux guerres, la transition du régime allemand vers le régime français s’est faite sans difficulté majeure. C’est en septembre 1939 lors de la deuxième guerre que les habitants de Dalhunden furent évacués en Haute Vienne dans le bourg de Nieul, proche de Limoges.
Le progrès technique amorcé à la fin du XIX siècle s’amplifie. Dalhunden évolue pendant cette période mouvementée très difficile.

Après-guerre, lentement, la vie sociale, économique, religieuse et politique se normalise. La reconstruction exige des efforts de chacun. L’agriculture, quelques bateliers et pêcheurs forment l’ossature économique. Le groupe scolaire se crée, de nombreuses associations locales voient le jour.

De nos jours, Dalhunden est un village façonné par le Rhin, riche en trésors naturels, en innombrables petits paysages remarquables. Outre sa vie associative organisée, Dalhunden déploie aussi une intense activité humaine.


Nieul, un bourg d'environ 850 habitants en 1939, proche de Limoges

Dalhunden aujourd'hui

DALHUNDEN


68, place de la mairie
67770 DALHUNDEN
Horaires d'ouverture de la mairie :
Lundi
  • 8h00-12h00 | 14h00-17h00
  • Mardi
  • 8h00-12h00 | 14h00-19h00
  • Mercredi
  • 8h00-12h00 | 14h00-17h00
  • Jeudi
  • 8h00-12h00 | Fermé
  • Vendredi
  • 8h00-12h00 | 14h00-17h00
  • Samedi
  • 10h30-12h00 permanence maire et adjoints
  • blason dalhunden